Quelques conseils simples à suivre pour acheter ou vendre sa voiture en toute tranquillité

Vous vendez votre voiture ? Vous envisagez d'acheter une voiture ? Voici quelques conseils qui vous permettront de mener à bien votre projet en toute sécurité.

Nous assistons en effet depuis quelque temps à une recrudescence des arnaques, aussi bien à l'achat qu'à la vente de véhicules, neufs ou d'occasion. Il peut s'agir d'arnaques ponctuelles ou, au contraire, d'arnaques très organisées. Les personnes mal intentionnées à l'origine des ces malversations ne manquant pas d'imagination et agissant souvent avec beaucoup d'assurance, il convient d'être très vigilant.

Cependant, en prenant un minimum de précautions, vous pouvez facilement éviter de vous faire piéger et vendrez ou achèterez votre voiture en toute sécurité, comme des millions de personnes le font chaque année.

Voici des exemples de procédés douteux auxquels vous pourrez être confrontés.


voiture occasion Les arnaques lors de la vente d'un véhicule :

Les propositions en provenance de l'étranger  : même si les offres d'achat émanant de l'étranger ne sont pas toutes suspectes, nous vous recommandons d'être particulièrement vigilant si vous recevez des propositions d'achat en provenance de pays tels que la Côte d'Ivoire, le Ghana, l'Espagne, l' Angleterre et Monaco . Plusieurs arnaques récentes émanaient en effet de ces pays.

Les faux virements bancaires  : certaines personnes vous proposeront d'effectuer un virement bancaire sur votre compte, en utilisant pour cela des chèques volés déposés sur le compte à partir duquel est effectué le virement. En raison des délais bancaires habituels, votre banque ne sera informée du fait que le virement ne sera pas honoré qu'une dizaine de jours environ après que celui-ci aura été effectué. Si votre compte a déjà été crédité, votre banque le débitera immédiatement. Et si vous vous êtes séparé du véhicule, vous n'aurez alors plus aucun recours. En raison de la recrudescence des ces fraudes, nous vous recommandons donc de ne pas accepter les règlements par virement bancaire ou mandat postal. De façon plus générale, ne vous séparez pas de votre véhicule avant de vous être assuré de la réalité du paiement.

La visite d'un « expert »  : des acheteurs potentiels (en général étrangers) peuvent vous proposer de venir à votre domicile afin d'examiner votre voiture en compagnie d'un « expert ». Ces personnes vous demanderont d'effectuer un virement sur un compte bancaire afin de « bloquer » la voiture et de s'assurer « qu'elles ne se déplaceront pas inutilement ». Elles pourront même vous fournir de faux documents (d'assurance notamment) afin de vous faire croire en leur bonne foi. Nous vous recommandons donc de ne jamais répondre à ce type de demande car, bien entendu, aucun expert ne viendra examiner la voiture et vous ne pourrez jamais récupérer votre argent.

Les « cas d'urgence »  : méfiez-vous des personnes qui prétendent être très pressées et vouloir effectuer la transaction très rapidement (pour toutes sortes de raisons : maladie, décès.). Cet empressement a uniquement pour but de vous faire prendre des décisions hâtives et non réfléchies que vous pourriez regretter par la suite.

Les offres de règlements supérieurs au montant de votre voiture
.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, il arrive parfois qu'un « acheteur » éventuel vous propose de vous faire parvenir un règlement (par virement ou par chèque) d'un montant supérieur au prix que vous demandez (toutes sortes de motifs pourront encore une fois être invoqués). Il vous demandera ensuite de lui rembourser la « différence » . Bien entendu le chèque qui vous aura été remis au départ sera faux ou volé, le virement ne pourra pas être honoré, et vous perdrez la « différence » en question.

Les paiements par Western Union  :  nous vous recommandons de refuser systématiquement toute proposition de paiement par Western Union. Plusieurs cas de fraudes utilisant Western Union nous ont en effet été récemment signalés.
Les paiements par Western Union ne doivent avoir lieu qu'entre personnes qui se connaissent et, de plus, uniquement entre particuliers. Ainsi, aucune société ne doit et ne peut vous demander d'utiliser ce moyen de paiement. Il est d'ailleurs strictement interdit d'utiliser ce service pour des achats de biens ou services sur Internet.

En règle générale, lorsque vous vendez votre voiture, refusez systématiquement de traiter avec toute personne qui vous demande de lui verser de l'argent, pour quelque motif que ce soit. C'est vous qui vendez la voiture, vous ne devez donc jamais payer quoi que ce soit à qui que ce soit.
De même, ne faxez pas ou n'envoyez pas par courrier la photocopie de votre carte grise. Celle-ci pourrait en effet être utilisée de façon frauduleuse par la suite.


Afin de sécuriser au maximum votre vente, nous vous conseillons de n'accepter en paiement qu'un chèque de banque. Cependant, comme il existe également de faux chèques de banque, nous vous recommandons aussi de demander à l'acheteur de vous communiquer (avant le jour de la transaction) le numéro du chèque, ainsi que le nom de la banque qui l'a émis, puis de vérifier auprès de la banque qu'elle a bien émis le chèque, en cherchant vous-même le numéro de téléphone de la banque. Si la banque existe réellement, ses coordonnées doivent figurer dans l'annuaire. Ne vous fiez pas à un numéro de téléphone qui vous aura été donné par l'acheteur sans l'avoir préalablement vérifié.

Un acheteur de bonne foi ne doit pas s'étonner ou s'offusquer du fait que vous preniez des précautions lors de la vente de votre véhicule.



Les arnaques lors de l'achat d'un véhicule :
Les propositions en provenance de
l'étranger  : nous vous recommandons d'être particulièrement vigilant si le vendeur de la voiture qui vous intéresse ne se trouve pas en France, et plus particulièrement dans un pays tel que l'Angleterre ou Monaco. Dans ce cas, il est fort probable que l'on vous demande de payer une première somme d'argent par virement bancaire, par Western Union (cf ci-dessus) ou par « Moneygram» (équivalent du mandat postal français ) pour « réserver » la voiture », puis probablement d'effectuer un second virement pour payer les « frais de douane ». La voiture risque bien entendu de ne jamais vous être livrée.

Lorsque vous achetez une voiture, la première règle à respecter est de ne jamais verser aucune somme d'argent, de quelque façon que ce soit (virement, chèque, mandat) et à qui que ce soit avant d'avoir vu la voiture et son propriétaire et avant d'avoir décidé de l'acheter.

Les prix anormalement bas  : méfiez-vous des prix trop bas (notamment sur des voitures « haut de gamme ») ou des négociations trop faciles. Il est certes tout à fait possible de faire de « bonnes affaires » sur Internet, mais dans une certaine mesure cependant. Des taux de remise dépassant 50% ou des prix trop bas par rapport à l'âge du véhicule ou au kilométrage sont par exemple très suspects.

Méfiez-vous ainsi des personnes susceptibles de vous contacter depuis le Royaume Uni
et « bradant » une voiture au seul motif que la voiture n'est pas utilisable car le volant
« ne se trouve pas du bon côté ».

Les sociétés fantômes  : lors de l'achat d'un véhicule neuf ou d'occasion, vous pourrez être amené à entrer en contact avec des sociétés « fantômes » ou des sociétés qui n'existeront que le temps de l'arnaque. Ne vous fiez surtout pas à l'existence d'un site Internet, celui-ci est précisément fait pour vous tromper. Ces société fantômes sont en général basées à l'étranger (la voiture est en général proposée à un prix particulièrement intéressant). Nous vous recommandons de ne jamais verser d'acompte, que ce soit par virement, par mandat ou par chèque, avant de vous être renseigné sur la société en question, le véhicule pourrait en effet ne jamais vous être livré. En cas de doute, nous vous recommandons même de vous déplacer, afin de vous assurer qu'il ne s'agit pas d'une société fantôme. Si les doutes persistent, renoncez à l'achat.


Conclusion  :
Que vous soyez vendeur ou acheteur, nous vous recommandons de ne pas donner suite à une proposition qui, dès le départ, vous semble étrange, suspecte ou « trop belle pour être vraie ».

Si votre interlocuteur s'exprime dans une langue que vous ne comprenez pas, s'il est basé à l'étranger, s'il ne vous communique qu'une simple adresse e-mail pour le contacter, soyez prudent, et ne donnez pas suite.

Webcarcenter effectue un contrôle systématique des annonces publiées sur son site. Les arnaques ne sont cependant pas toujours facilement décelables, certaines émanant en effet de véritables professionnels. Aussi, nous remercions de bien vouloir nous signaler toute annonce qui vous semble suspecte, ou de nous communiquer les coordonnées de toute société avec laquelle vous auriez rencontré des difficultés, au moyen du formulaire qui se trouve en bas de chaque annonce. Nous pourrons ainsi éliminer les annonces douteuses, être avertis des nouvelles méthodes frauduleuses utilisées et mieux protéger et informer nos internautes.

Que faire lorsqu'on est victime d'une arnaque ?

Il faut rapidement porter plainte auprès des autorités judiciaires, lesquelles vous indiqueront ensuite la marche à suivre. Vous pouvez également prendre conseil auprès d'un avocat. Il existe également une association regroupant des victimes de ce type d'arnaques, qui peut permettre des actions plus efficaces en cas d'arnaques organisées. Cette association possède un site que vous pouvez consulter à l'adresse suivante : http://cdvcb.free.fr/


accueil  |   les annonces  |   actualitÉs  |   services  |   espace pro  |   contact  |   flux rss
Qui sommes nous?