1889 – 2008 : 50 millions de Peugeot et des histoires formidables

Par le 13 aout 2008

Envoyer à un amiImprimer

Avec près de deux cents ans d’existence dans l’industrie mécanique, Peugeot figure parmi les pionniers de l’aventure automobile dans le monde. Aujourd’hui présente dans plus de 150 pays, Peugeot est une marque automobile résolument contemporaine, qui dispose de larges socles de développement pour l’avenir.

Avec 50 millions de véhicules produits, soit l’équivalent annuel du marché automobile mondial actuel, Peugeot est avant tout une entreprise d’origine familiale, animée par la passion de l’automobile. Depuis 1889, elle a proposé, au travers de plus de 160 modèles, de la Type 1 à la Type 190 S de 1929, puis de ses 34 gammes, de la 201 à la 308, des voitures au style affirmé, sans cesse renouvelé et rythmée par des inventions et des innovations techniques. Elle est le fondement qui soutient le développement d’une marque, dont les modèles sortent aujourd’hui de 24 sites de production à travers le monde.

Peugeot tire sa force de son histoire et de son expérience. C’est une marque résolument tournée vers l’avenir, sachant prendre appui sur son passé, avec le soutien des hommes et des femmes qui en ont façonné le succès.

1810 – 1889 : Des crinolines à la première automobile

L’année 1810 marque le début de l’histoire industrielle de Peugeot. L’entreprise familiale fabrique alors de multiples objets tels que des outils, des ustensiles ménagers, des crinolines, des ressorts de lorgnons, des machines à coudre. En 1858, le lion devient l’emblème de la société. Il symbolise les trois qualités des lames Peugeot : la résistance des dents, la souplesse de la lame et la rapidité de la coupe.

Evénement fondateur, le premier tricycle à vapeur, baptisé Serpollet Peugeot, est présenté à l’exposition universelle de 1889 à Paris. Dans le même élan, les premières automobiles Peugeot sont commercialisées dès 1891. En 1895, une Peugeot Type 7 remporte la première course automobile au monde, Paris-Bordeaux-Paris. Et c’est ainsi que débute la formidable ascension de la marque au Lion.

Plusieurs fois vainqueur à Indianapolis

De 1891 à la fin des années 1920, c’est le grand envol des inventions automobiles. Peugeot propose une gamme de plus en plus large, de la Type 3 à la première voiture équipée d’un moteur quatre cylindres, la Type 39, lancée en 1902. Anecdote symbolique de cet esprit pionnier qui anime Peugeot, c’est une Peugeot Type 3 à quatre places, numéro de châssis 24, qui fut la première automobile à rouler sur les routes italiennes en janvier 1893. En 1895 est fabriqué le premier utilitaire Peugeot, le Type 13, également baptisé omnibus de livraison.

La première succursale de vente Peugeot est créée, à Marseille, par Armand Peugeot en 1900. La même année, la première Peugeot roule sur le continent sud-américain, importée par Santos Dumont, aérostier franco-brésilien.

C’est au volant d’une automobile équipée du moteur quatre cylindres, la Peugeot L76, que Jules Goux remporte les 500 miles d’Indianapolis en 1913, puis à deux autres reprises en 1916 avec Dario Resta, et en 1919 avec Howard Wilcox.

La 201 inaugure le 0 central

Les 100.000 premières Peugeot sont fabriquées entre 1889 et 1925, dans différents sites industriels du Nord et de l’Est de la France, à Lille, Valentigney, Audincourt et Beaulieu, avant que les usines Peugeot ne s’installent dans le site, désormais célèbre, de Sochaux. En 1928, Jean-Pierre Peugeot invente ce qui deviendra le sponsoring, en créant le premier club d’entreprise, le Football Club de Sochaux Montbéliard.

Dès 1929, l’automobile rentre dans l’ère de la production en séries plus importantes et de la démocratisation. Cette année-là, la 201 inaugure le système d’appellation des modèles de la Marque avec un zéro central : le premier chiffre indiquant la taille, le troisième la chronologie, le zéro servant d’articulation de la numérotation et non pas à passer la manivelle ; ce système perdure encore aujourd’hui. La 201 marque également un tournant technique. En effet, c’est la première voiture au monde à être équipée de roues avant indépendantes de série.

401 Eclipse, la première des CC

En 1934, la 401 Eclipse est le premier cabriolet à toit rigide escamotable dans le coffre. Cette innovation sera reprise bien plus tard dans les Coupés- Cabriolets 206 CC, 307CC et 207CC.

En 1935, Peugeot donne une ligne très aérodynamique à la 402, dite « fuseau Sochaux », marquant ainsi un tournant dans le design automobile de l’époque. Elle se caractérise par ses lignes fluides et sa calandre abritant les phares derrière une grille.

En 1937, un très entreprenant concessionnaire parisien engage trois Peugeot 302 DS Spéciale Sport aux 24 Heures du Mans qui terminent 7e, 8e et 10e. L’année suivante, l’une des trois 402 DS Spéciale Sport remporte le titre dans la catégorie 2 litres..

Pininfarina participe au dessin de la 403

En octobre 1948, Peugeot dévoile la 203 au salon de Paris. Ce modèle, à la robustesse légendaire, sera largement diffusé et fera l’objet de nombreuses déclinaisons : découvrable, familiale, cabriolet, coupé

En 1955, et pour la première fois, Peugeot fait appel à Pininfarina, maître carrossier de la région de Turin pour dessiner l’un de ses modèles, la 403. Elle sera la première Peugeot à dépasser le million d’exemplaires. Elle inaugure deux innovations techniques importantes : elle est la première voiture diesel de grande série et la première voiture au monde à être dotée d’un ventilateur débrayable automatiquement en fonction de la température de l’eau du moteur.

La 204, première traction avant

Deux modèles des années 1960 restent dans les esprits : la 404, dessinée également par Pininfarina, dotée du premier moteur français à injection et la 204, première traction avant de la marque équipée d’un moteur transversal en aluminium à arbre à cames en tête, à quatre roues indépendantes et freins à disques à l’avant. Toujours au cours des années 1960, Peugeot accroît son développement international. C’est ainsi que ses ventes réalisées hors France, qui représentaient 40 % de sa production en 1965 passent à 54 % en 1973.

Le développement international de Peugeot s’appuie dorénavant sur un réseau de filiales d’importation, dont la première est créée en 1966 en Allemagne. Suivent très rapidement celles de Belgique, de Grande-Bretagne, d’Italie et de Suède.

504 et 405, voitures de l’année

En 1968, la nouvelle berline haut de gamme 504 est présentée au salon de Paris. Elle est élue voiture de l’année 1969. La 504, déclinée en quatre silhouettes : berline, break, coupé et cabriolet, fut produite à plus de 3,6 millions d’unités. Elle sera, par ailleurs, assemblée jusqu’en novembre 2006 au Nigeria.

En 1963, 1966, 1967 et 1968, la 404 remporte l’East African Safari. La 504, voiture emblématique de l’aventure africaine de Peugeot, le remporte à son tour en 1975 et s’impose dans le rallye du Bandama en 1974, 1975 et 1976. En 1975, Peugeot commercialise la 604, premier modèle européen doté d’un moteur turbodiesel.

L’année 1983 voit la naissance du « sacré numéro ». sacré à plus d’un titre : la 205. Ce modèle, qui a joué un rôle salvateur pour Peugeot, aura été fabriqué à 5,3 millions d’exemplaires. La 205 est l’incarnation même du nouveau slogan « Un constructeur sort ses griffes », qui replace le dynamisme au coeur de la Marque, alors considérée comme une valeur sûre, très « père de famille ».

Roi en Afrique et au Mans

La 205 Turbo 16 offre les deux premiers titres de Champion du Monde des Rallyes à la Marque en 1985 et 1986. Elle est également victorieuse du rallye Paris-Dakar en 1987 et 1988. Election de la Voiture de l’Année 1988 : la 405, dévoilée l’année précédente, est désignée par le jury. Elle sera produite à trois millions d’exemplaires.

Sur un autre terrain, celui du sport, Ari Vatanen remporte, la même année, la mythique course de côte de Pikes Peak au Colorado en battant le record de l’épreuve. Le titre sera conservé par Peugeot l’année suivante. Peugeot remporte de nouveau le rallye Paris-Dakar en 1989 et en 1990 avec la 405 Turbo 16, en signant même un triplé cette dernière année.

Première victoire de la 905 en 1991 sur le circuit de Suzuka, au Japon, dans le cadre du Championnat du Monde des voitures de sport. Ensuite, la 905 enchaîne les victoires, remporte le Championnat en 1992 en même temps que les 24 Heures du Mans et réalise un triplé historique aux 24 Heures du Mans de 1993.

Retour du CC avec la 206

En 1995, Peugeot présente la 106 électrique qui devient la voiture « zéro émission » la plus vendue en Europe.

Peugeot inaugure une nouvelle signature « Pour que l’automobile soit toujours un plaisir » avec le lancement de la 406, concrétisation des valeurs fondamentales de la Marque : valeur sûre, dynamisme et esthétique, toutes trois nourries par l’innovation.

En mai 1997, Pininfarina signe le Coupé 406, voiture dont l’élégance intemporelle et la pureté des lignes font encore référence aujourd’hui. Au Salon de Genève 1998, Peugeot présente un concept-car préfigurant le style de la future 206. Il sera plébiscité et donnera naissance à la 206 CC, premier coupé-cabriolet à toit rigide escamotable de grande série. Record historique de production pour la 206, qui, née en 1998, atteint, fin avril 2007, les six millions d’exemplaires produits avec ses multiples silhouettes : berline, SW, CC et sedan.

Sensible à l’écologie

En 1998 également, Peugeot entreprend la création d’un puits de carbone en Amazonie, un vaste programme de mécénat à long terme qui a déjà conduit à la plantation de deux millions d’arbres, de cinquante essences différentes.

L’élaboration du moteur diesel HDi permet, dès 1998, de réduire de 60 % les émissions de particules, de 40 à 50 % les autres polluants et de 20 % les émissions de gaz à effet de serre. Il sera dès 2000, avec le lancement de la 607, équipé d’un filtre à particules. Ce filtre à particules, innovation technologique majeure, est depuis disponible sur la quasi-totalité de la gamme. A ce jour, plus de 1,8 million de Peugeot équipées d’un filtre à particules sillonnent les routes du monde.

En 2000, la 206 WRC renouvelle les exploits de la 205 et devient championne du monde des rallyes. Tout au long de sa carrière, elle remportera 25 rallyes et conservera son titre les deux années suivantes avec Marcus Grönholm à son volant.

Peugeot, une marque en mouvement

Ces 50 millions de voitures produites soulignent la force que Peugeot puise dans son histoire. Une histoire au cours de laquelle la marque a relevé de nombreux défis techniques, sportifs et commerciaux, au tournant des deux siècles.

C’est aussi une histoire qui s’est accélérée au cours du temps. La millionième Peugeot a été produite en 1952, la dix millionième en 1976, et suivant la formidable croissance de Peugeot, les évènements sont allés de plus en plus vite, la vingt millionième est née en 1988 et la quarante millionième n’a pas six ans.

Et c’est une histoire créatrice de forces et de perspectives pour l’avenir. Peugeot poursuit sa croissance internationale et développe sa présence sur des marchés prioritaires comme l’Amérique du Sud, la Chine, l’Europe Centrale et la Russie.

Fidèle à l’emblème du Lion, avec confiance, Peugeot poursuit son engagement pour les générations futures et l’environnement, et accentue ses efforts pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il l’amènera à proposer dans les années à venir des concepts automobiles innovants, destinés à contribuer à son essor et à celui du groupe PSA Peugeot Citroën sur le marché automobile mondial.

accueil  |   les annonces  |   stages pilotage  |   actualitÉs  |   services  |   espace pro  |   contact