Essais auto | Ford | Ford Fiesta | Photos Ford Fiesta Série6
2008-

Ford Fiesta série 6

La fête sur la terre entière

C'est la fête chez Ford pour célébrer la 6ème génération de la Fiesta. Une fête planétaire puisque celle-ci est destinée à se répandre sur le cinq continents. Son look spectaculaire doit agir comme arme fatale.
Philippe LACROIX, le 15 septembre 2008

Ford Fiesta série 6
Une face avant vraiment réussie

Sienne – Jusqu'à présent, Ford destinait sa Fiesta au seul marché européen et depuis la première version apparue en 1976, elle était conçue comme telle. Mais les temps ont évolué, les pays dit ''émergents'' ont glissé vers la consommation automobile et le prix du pétrole a amené les Etats Unis à revoir la taille de leurs voitures et le nombre de leurs cylindres. C'est pourquoi le géant américain a revu sa stratégie pour se défendre essentiellement sur son sol face à l'invasion japonaise et coréenne. D'où une Fiesta, conçue par les équipes de développement européennes Ford, qui doit répondre aux besoins et aux attentes des clients du monde entier.

Pour gagner ce pari, la nouvelle Fiesta ne manque pas d'atouts avec une carte majeure, celle du style pour dégager une sympathie immédiate en étant déclinée en deux carrosseries 3 et 5 portes.

Une ligne joliment dessinée

Ford Fiesta série 6
Un arrière fuyant comme un coupé

Longue de 3,95 m, elle arbore la face avant typique de Ford en reprenant la grande calandre inférieure en trapèze et des projecteurs enveloppants et effilés fortement étirés, tandis que l’arrière se distingue par une ligne de toit qui se fond dans un petit becquet et un extracteur d'air intégré accentuant l'allure sportive de la Fiesta.

De profil, on remarque une ligne galbée du pavillon épousée par les vitres latérales, sur la 3 portes comme sur la 5 portes, pour lui donner une silhouette dynamique se rapprochant d'un coupé. Mais évidemment, la garde au toit n'est pas du goût des passagers arrière de grande taille. La ligne de caisse s’étire jusqu'aux feux arrière, positionnés en hauteur et présentant un traitement en nid d’abeilles, au dessus de passages de roues assez marqués. Les poignées de porte ont été soigneusement intégrées pour obtenir une impression finale à la fois nette et harmonieuse. Du bel ouvrage.

De la fantaisie sans exagération

Ford Fiesta série 6
Un tableau de bord bien composé

L'habitacle est traité dans le même esprit que le style extérieur avec des lignes marquées et des éléments graphiques fortement soulignés prouvant une certaine recherche d'originalité de la part des concepteurs pour inspirer la gaieté, sans toutefois trop en faire et garder une fonctionnalité maximale. Ainsi, on apprécie sur la partie centrale du tableau de bord, cernée de chrome, l'excellente ergonomie facilitant d'une manière intuitive la manipulation des commandes de climatisation et du système audio et la lisibilité de l'écran multifonctions.

L'intérieur offre plusieurs ambiances en fonction des cinq finitions disponibles, de la sportive à la sophistiquée, créées par l’emploi de différentes matières, cuir ou tissus, et d'une large palette de couleurs allant de l'ivoire à l'anthracite. Fin du fin, à l’ouverture des portes, l'éclairage intérieur est coordonné au ton de la sellerie.

De nombreux espaces de rangements sont prévus et le volume de son coffre est de 295 litres, mais passe à 979 litres en configuration 2 places, les dossiers de sièges arrière étant rabattables en une seule manoeuvre et ne nécessitant ni de basculer au préalable l'assisse ni de retirer les appuie-têtes. On note au passage un seuil de chargement bas et une vaste ouverture du coffre facilitant son chargement. Mais aussi l'absence de la roue de secours qui devient une option à 75 €.

Du brio à l'écolo

Ford Fiesta série 6
Une allure dynamique

La Fiesta propose une large palette de motorisations avec quatre moteurs à essence 16 soupapes et deux moteurs diesel, tous accouplés à des boîtes mécaniques à 5 rapports. Concernant les essence, il s'agit d'un 1,2 litre décliné en deux puissances, 60 et 82 ch, d'un 1,4 litre de 96 ch qui peut recevoir une boîte automatique à 4 rapports en option, et d'un 1,6 litre de 120 ch réservé à la Fiesta Sport. Cette dernière accélère de 0 à 100 km en 9''9, dépasse les 190 km/h, affiche une consommation moyenne de 5,9 litres aux 100 km et des émissions de CO2 de 139 g/km, donc pas d'écotaxe à prévoir.

Pour les deux diesel, dotés de l’injection à rampe commune et d'un filtre à particules sans entretien, il s'agit d'un 1,4 litre 68 ch et d'un 1,6 litre de 90 ch, mais avec ce dernier, la Fiesta est aussi proposée en version ECOnétic à faibles émissions de CO2 évaluées à 99 g/km grâce à une gestion adaptée du moteur, un abaissement de la suspension et une amélioration de l’aérodynamique par des déflecteurs de roue et des enjoliveurs spéciaux. Dotée en plus de rapports de boîte longs, cette Fiesta enregistre une consommation moyenne de 3,7 litres au 100 km. Revers de la médaille, les reprises en prennent un coup et la Fiesta ne fait pas souvent fête sur la route, mais les 1.000 € de bonus lors de son achat peuvent être un motif de consolation.

Un confort appréciable

Ford Fiesta série 6
Gros aileron et extracteur d'air pour la Sport

Au volant de la Fiesta, le conducteur est parfaitement bien installé grâce notamment à un réglage de son siège en hauteur et du volant en profondeur et en hauteur. Le levier de vitesse tombe alors impeccablement dans la paume de la main et c'est un plaisir d'en jouer surtout avec la version Sport qui se montre particulièrement vivante sur les petites routes bien tortueuses qui vont de Grosseto sur les bords de la mer Tyrrénienne à Sienne, perle de la Toscane.

Un vrai régal de monter dans les tours et d'apprécier les rapports bien étagés qui s'égrènent à 50, 90, 120 et 160 km/h, comme la précision de la direction assistée électriquement et un freinage disques/tambours avec ABS suffisamment mordant et endurant. Quant à la tenue de route, elle demeure de bon niveau mais la version Sport mériterait un meilleur guidage du train avant pour mieux contrôler un sous-virage en conduite énergique, d'autant que l'ESP ne se manifeste que très tardivement. Le contrôle de trajectoire est proposée en option sur les autres versions à 450 €.

Quoiqu'il en soit, le comportement routier de la nouvelle Fiesta est en progrès et se révèle sain en général. Elle le doit en partie à un allègement de sa caisse qui gagne 40 kg grâce à l'emploi de plus d'aciers spéciaux, tout en étant plus rigide par rapport à l'ancien modèle et en proposant plus d'équipements. Autre sujet de satisfaction, le confort général et une insonorisation plutôt bien traitée qui laisse tout loisir de profiter du système audio.

Bien équipée et tarif réduit

Ford Fiesta série 6
Une gamme de teintes bien colorées

La nouvelle Fiesta est également bien équipée dès son modèle de base. Ainsi, elle possède des boucliers couleur carrosserie, le becquet arrière, la trappe à carburant sans bouchon easyfuel empêchant la confusion entre essence et gasoil, les rétroviseurs électriques, la fermeture centralisée et les vitres teintées entre autres.

La Fiesta Sport affirme son caractère et propose des éléments de style tels que les jantes en alliage 16 pouces à 5 rayons, les antibrouillards, le spoiler, les jupes de bouclier, un volant en cuir et les sièges sport.

La finition Ghia, traditionnelle chez Ford, apporte une touche de luxe avec des chromes et du cuir souple, des jantes en alliage de 15 pouces, le pack visibilité et la climatisation automatique, alors que la Titanium arbore un style plus moderne avec des inserts chromés. La Fiesta propose également en option pour la première fois le système d’entrée et de démarrage sans clé.

Dernier argument au bénéfice de la Fiesta, un tarif bien positionné par rapport à la concurrence avec un prix qui démarre à 11.700 € à 17.950 € pour les carrosseries 3 portes, la 5 portes demandant un supplément de 500 €.

Les Concurrentes
Peugeot 207
Renault clio III
Citroën C3
Opel Corsa
VW Polo
Toyota Yaris 2
Fiat Grande Punto

Plus d'infos sur Ford Fiesta

accueil  |   les annonces  |   actualitÉs  |   services  |   espace pro  |   contact  |   flux rss
Qui sommes nous?