Essais auto | Opel | Opel Insignia-Sport-Tourer | Photos Opel Insignia Sport Tourer
2009-

Opel Insignia Sport Tourer

Un break de classe

Opel est l'un des précurseurs du break familial, il avait pour nom CarAVan en 1953. Avec l'Insignia Sport Tourer, le constructeur américano-germanique (jusqu'à quand?) signe l'une de ses plus belles réalisations dans ce domaine. En plein doute sur son avenir, il présente un bon argument pour l'aider à surmonter la crise. Son prix démarre à 22.700 €, rien d'excessif en l'occurrence.
Philippe LACROIX, le 07 Avril 2009

Opel Insignia Sport Tourer
Un break stylistiquement réussi

Francfort – Lors de son lancement, l'Insignia a fait la quasi unanimité auprès du public quant à son style. Jusqu'à présent, on vantait les qualités d'une Opel pour sa fiabilité ou sa solidité, mais rarement pour l'élégance de ses grandes berlines. Heureusement, à Rüsselsheim, le fief d'Opel non loin de Francfort, on a fini par comprendre qu'il était plus facile de vendre une voiture plaisante à l'œil et un gros effort a été fait sur le design. Pour marquer davantage la rupture avec le passé, le nom de Vectra a été abandonné au profit d'Insignia, un ''signe'' qui ne trompe pas et la robe de la nouvelle voiture se montre particulièrement bien coupée, aussi bien en 4 portes qu'en 5 portes puisque les deux existent dans un style deux volumes et demi. Et le break l'est tout autant bien que cet exercice soit encore plus difficile. Le Sport Tourer est à la fois élégant et musclé, montrant une vraie personnalité, mais bien entendu, il reste aussi parfaitement fonctionnel et accueillant.

 

Un dessin réussi

Opel Insignia Sport Tourer
Une face arrière bien dessinée

Les designers de l’Insignia ont donné à l’arrière du Sports Tourer une apparence sophistiquée et pourtant cohérente. Ils ont étiré le hayon enveloppant pour le repousser loin sur les flancs et l’ont mis en valeur avec de gros blocs optiques qu’ils ont totalement intégrés. Aussi, afin de pouvoir rouler avec le hayon en partie ouvert, des blocs optiques sont également installés en bas des montants.

L'intérieur est également remarquablement aménagé et offre assez d’espace pour accueillir cinq occupants et un compartiment à bagage très convaincant. Le coffre dispose d’un volume de 500 litres pouvant atteindre 1.530 litres, la banquette étant repliée. Mais la roue de secours est à encombrement réduit, autrement dit galette. Le Sport Tourer a retenu le même empattement que les berlines, 2,74 m, et a ajouté environ huit centimètres à l’arrière pour parvenir à une longueur hors-tout de 4,91 m.

Le poste de conduite reprend celui de la berline qui donne toute satisfaction visuellement avec un écran multifonctions bien placé en haut et en retrait de la console centrale. Le conducteur peut régler le volant cuir multifonctions et son siège dans toutes les dimensions et trouver sa bonne position.

Une large gamme de moteurs

Opel Insignia Sport Tourer
Un poste de pilotage agréable

Pour marquer le lancement de l’Insignia Sport Tourer, deux nouvelles motorisations viennent rejoindre les sept déjà disponibles sur les berlines avec des puissances allant de 110 ch pour le 2 litres diesel à 260 ch pour le 2,8 litres V6 turbo essence. Un moteur 1,6 litre turbo essence de 180 ch et 230 Nm de couple en traction avant et un 2 litres bi-turbodiesel avec 190 ch et 400 Nm de couple disponible avec la transmission intégrale. Ce dernier sera ensuite proposé en traction avant.

En outre, une version ecoFlex disposant d’un moteur diesel 2 litres de 160 ch avec 350 Nm de couple viendra enrichir la gamme dans un proche avenir. Avec une consommation basse et des émissions de CO2 sous la barre des 140 g/km en berline, l’Insignia ecoFlex permet de rouler d’une manière écologiquement responsable sans trop perdre en performances.

Un châssis adaptatif

Opel Insignia Sport Tourer
Un coffre très logeable

Comme la berline, le Sport Tourer bénéficie d'un nouveau châssis qui dispose d’un amortissement à pilotage électronique en temps réel. Il donne également au conducteur le choix entre trois définitions de comportement, Normal, Confort ou Sport. En mode Sport, la conduite de l’Insignia Sport Tourer est plus réactive en agissant sur la direction, la commande d’accélérateur et même l’éclairage du tableau de bord. En outre, quand le Sport Tourer est équipé de la transmission permanente, le différentiel électronique à glissement limité répartit idéalement le couple en fournissant une adhérence optimale, améliorant par là même la tenue de route quel que soit l’état du revêtement. Pas de quoi se faire du souci quand la neige se met à tomber sans prévenir au début du printemps dans les montagnes environnantes de Francfort et surtout une excellente occasion de vérifier les avantages de la technologie de la voiture.

Les technologies les plus modernes

Opel Insignia Sport Tourer
Le hayon est à ouverture réglable en hauteur

Justement, parmi les technologies modernes mises en service sur l'Insignia, il y a le système novateur Opel Eye. Il s'agit d'une caméra qui lit et mémorise certains panneaux de signalisation, et avertit le conducteur quand il dévie involontairement de sa file de circulation. Le Sport Tourer peut aussi recevoir d’autres innovations technologiques, comme les phares directionnels de nouvelle génération qui s’adaptent aux conditions de circulation rencontrées avec neuf fonctions différentes d’éclairage, ou les sièges sports certifiés ergonomiques, qui prennent soin du dos, notamment des journalistes automobiles qui n'arrivent pas à prendre leur retraite.

Les tarifs du Sport Tourer débutent à 22.700 € en version essence 1,6 litre et à 25.700 € pour le modèle diesel 2 litres de 110 ch, soit 1.100 € de plus que les berlines.

Plus d'infos sur Opel Insignia-Sport-Tourer

accueil  |   les annonces  |   actualitÉs  |   services  |   espace pro  |   contact  |   flux rss
Qui sommes nous?